République Tunisienne
Ministère des affaires culturelles

Aperçu

Aperçu

Les Bassins aghlabides

Les bassins aghlabides figurent parmi les installations hydrauliques les plus importantes et les plus célèbres du monde islamique. Elles font partie d’une quinzaine d’autres bassins situées à l'extérieur de la muraille de Kairouan qui alimentaient la ville en eau.

La magnificence de ces impressionnantes installations hydrauliques a fasciné  les historiographes et géographes arabes qui se sont rendu à  Kairouan au Moyen Âge ; ce qui lui valut le titre de ‘Madinat al Mawajil ( la Ville aux citerne).

Les bassins sont alimentés par l'écoulement de l'eau de pluie, ainsi que par certains affluents de l’oued Margallil,  qui, au moment des crues, se jettent dans les dépressions environnantes.

Dans leur grande majorité les Kairounais disposent chez eux de puits et de citernes d’eau potable ; les quantités l'eau stockées dans les bassins servent donc à couvrir les besoins de la population, et surtout les  plus démunis,  pendant les périodes de sécheresse ; elles servaient aussi  à approvisionner les caravanes et à abreuver le bétail.

Ces fameux bassins ont été édifiés par le prince  aghlabide Abû Ibrâhîm Ahmad entre 246 et 248 de l’hégire / 860 et 862 après J.-C. Ils sont construits en moellons   recouverts  d’un enduit épais  et regroupent trois composantes de base à savoir: un petit bassin de décantation, un grand bassin de stockage et de deux citernes de puisage.

Le petit  bassin : De 17 m de diamètre,  ce bassin est entouré d'un mur polygonal épaulé par des contreforts demi-cylindriques surmontés d'un hémisphère, (dix-sept à l’intérieur et vingt-six à l’extérieur alternés), qui  sont destinés à consolider l’édifice et augmenter sa capacité à résister à la pression de l'eau. D’une contenance,   de 4000 m3, ce bassin  a pour   fonction   de débarrasser l'eau des impuretés. Une fois décantée, l'eau s'écoule, quand elle a atteint  un certain niveau, dans le grand bassin à travers une ouverture appelée Esarh (la décharge).

Le grand bassin: De forme polygonale et de 128 m de diamètre, ce bassin est épaulé à l’intérieur comme à l’extérieur par des contreforts arrondis en moellons ( 64 à l’intérieur et 118 à l’extérieur). Sa profondeur est de 4,80 m et sa capacité de stockage dépasse les 57 000 m3. Au milieu de ce bassin s’élève un pilier polylobé qui était jadis surmonté d’une coupole qui servait de lieu de plaisance. Ce grand bassin est utilisé pour stocker l'eau nécessaire à couvrir les  besoins quotidiens. Mais le stockage permet aussi de mieux purifier l’eau, dont la partie la plus pure est utilisée comme eau potable et stockée dans des citernes de puisage.

Les citernes de puisage : Constituées de deux réservoirs parallèles adossés perpendiculairement au grand bassin, elles sont couvertes de voûtes en berceau, soutenues par des arcs portés sur des piliers. La contenance de chacune de ces  citernes dépasse   les 1000 m3. 

Edifiées afin de faire face à un besoin vital, les bassins aghlabides se démarquent par leurs dimensions impressionnantes et par leur style architectural unique en son genre,   caractérisé par sa solidité et l’harmonie de ses volumes. Elles sont l’expression du combat de la ville contre la sècheresse et la pénurie d’eau.

Situation

Kairouan

A voir

- Grande Mosquée

- Mausolée Sidi Amor Abada

- Bassins Aghlabides

- Mausolée Sidi Sahbi

- Mausolée Sidi Abid

- Musée Raqqada

Horaires d’ouverture

Horaire Hiver: 08:00 - 17:00 

Horaire Eté: 07:30 - 14:00 

Horaire Ramadan: 08:00-14:00

Droits d’entrée

Résident: Gratuit

Non Résident: 12 Dt

Observations

Billet groupé 

Samedi et Dimanche: 08:00 - 15:00

Vendredi jusqu'au 13:00

Commodités

- Toilettes

- Boutique

 

 

Powered by Web Design